:: M.C.C.M.A. :: Accueil :: Actualités :: Archives :: Le Tout Terrain :: Vente/Achat ::
< Le Tout Terrain < Enduro Promenade < La TRANSARDENNAISE 2007
Lettre d'Information


 

DANS LA MEME RUBRIQUE :
Lien pour photos TRANS 2007
Listes des engagés TRANSARDENNAISE 16/17 juin 2007
INFOS POUR LES INSCRIPTIONS TRANSARDENNAISE 2007
LE REGLEMENT DE LA TRANSARDENNAISE et TARIFS 2007
Date et inscriptions TRANSARDENNAISE 2007


Rechercher dans ce site :

IMPRIMER
IMPRIMER
imprimer avec les forums

 

Auteur : M.C.C.M.A.


Moto Club de Charleville Mézières en Ardenne

Quelques articles de cet auteur :

Modification des dates de la TRANSARDENNAISE 2018
26 ème TRANSARDENNAISE des 10 et 11 juin 2017 terminée.
CASM à FRESNES LES REIMS le 24 juin 2017
Réglement, déroulement, liste engagés TRANSARDENNAISE 2017
Jeudi 1 juin 2017 : PAS DE TERRAIN A 14 HEURES, MAIS 2 A 16 HEURES.

 



Espace de discussion TRANS 2007

18 juin 2007, par M.C.C.M.A.

Voici un espace de discussion pour les participants et tous les intervenants sur cette TRANSARDENNAISE 2007, pour tout dire : commentaires en tous genres, les plus, les moins, surtout les points qui pêchent et si possible vos solutions. Vous pouvez aussi raconter vos dernières aventures sur cette « TRANS ».


Ce forum n’est pas libre, car quelques personnages essaient de poluer notre site, alors je dois valider vos messages.

Le président Gérald DEREGARD.


Répondre à cet article

 

> Espace de discussion TRANS 2007
24 novembre 2007   [retour au début des forums]

Bonjour nous commencons a parler vacances 2008 a mon boulot et je voudrais poser qqls jours de cp autour du week end de la transardennaise bien entendu pour y participer il me faudrait la date de l’edition 2008 cdr Didier

[Répondre à ce message]

> Espace de discussion TRANS 2007
28 juin 2007   [retour au début des forums]

Bonjour,

Une trans-ardennaise qui m’a étrangement rappelé ma deuxième trans-ardennaise (1997 je crois). Vous aviez déjà un peu trop arrosé la piste le samedi... :-)) Le dimanche RAS ! Que du bonheur ! Même les parcours bleus étaient du bonheur. Sauf celle dans la boue. Pas faite. Juste un petit regret pour la dernière "baignoire" : en prenant l’ornière de droite avec mon HVA j’ai entendu le pot cracher dans l’eau. Quelques métre plus loin, juste à la sortie (ouf) elle s’est arrêtée une première fois avant de le faire définitivement 30km plus loin. Mais bon, vous n’êtes pas responsables de la conception des HVA.

En suite un petit coup de gueule envers nos amis Hollandais. Apparemment il ne doivent pas bien comprendre ou ne pas avoir de bonnes traductions en ce qui concerne l’attitude à avoir dans les chemins et dans les bourgs et les problèmes que nous rencontrons avec la tendance "environnementaliste" du moment. Les seuls qui m’aient dépassé en "’ville" étaient Hollandais...Pas bien s’ils veulent revenir sur une "trans-ardennaise", organisée par qui que se soit, mais par vous de préférence, évidemment !

Si non, un grand merci pour la bonne humeur et le sourire de l’organisation (du CT à la buvette)

Eric Candeago

[Répondre à ce message]

> Espace de discussion TRANS 2007
26 juin 2007, par Ruelle Fabian   [retour au début des forums]

Bonjour,

Merci pour votre magnifique week end que vous nous avez offert, malgré la météo excécrable nous nous sommes bien amusés, merci à votre organisation, vos bénévoles et votre sympathie à tous. J’aspire de reprendre le départ l’année prochaine. Je profite de l’occasion pour vous demandez s’il serait possible de votre part de me faire parvenir, votre formulaire d’inscription pour être adhérant à votre club MCCMA . fabianruelle@skynet.be

Merci bien Fabian

[Répondre à ce message]

> Espace de discussion TRANS 2007
25 juin 2007, par RENE DANLOY   [retour au début des forums]

Juste quelques mots pour remercier toute l’équipe pour la magnifique balade que j’ai eu la chance de pouvoir faire avec ma femme et un copain. Une fois de plus, le parcours était super ( quoique un peu humide , et un peu usant pour les machines ( les plaquettes par exemple, et pour les hommes) , et toute l’organisation qui va avec vraiment au top. Super aussi l’ambiance et la bouffe du samedi. Espérons simplement qu’on aura encore la chance d’être là l’année prochaine.

René & Katty Danloy - Noel Michel Guillick Belgique.

ps : Pour des questions d’organisation, il serait peut être idéal de pouvoir connaitre son engagement un peu plus tôt ; ne serait ce que pour savoir réserver un hotel un peu plus à l’avance ; A part cela, ne changez rien et merci encore.

[Répondre à ce message]

> Espace de discussion TRANS 2007
25 juin 2007, par Lemmens Nico   [retour au début des forums]

L’edition de 2007 était une tres belle ballade. Encore une fois l’annee prochaine.

Merci pour cette belle organisation !!!!!

Lemmens Nico

[Répondre à ce message]

> Espace de discussion TRANS 2007
24 juin 2007, par endurox55 (n°174)   [retour au début des forums]

bonsoir, le flechage etait beaucoup trop discrait sur route pourquoi le faire sur le coté ou dans le caniveau ,il serait bien mieux sur la chaussée ! peut etre aussi un manque de sherif dans les endroits chauds (traversée de bourbier ou mare ) avec un 4x4 pour tirer au cas ou ! mais continuez ce fut une sortie super interressante surtout le dimanche avec le circuit un peut plus typé enduro. Pourriez vous separer les 2 journées au niveau de l’inscription ?

encore bravo et merci pour ce week end surtout avrc cette meteo

[Répondre à ce message]

> Espace de discussion TRANS 2007
22 juin 2007, par faucheron   [retour au début des forums]

une transardennaise géniale comme d’habitude,que ce soit sous la pluie ou le soleil ! Bravo à l’organisation et à notre cher Yannick qui a le secret pour trouver de supers parcours dans sa vallée avec ses montées piègeuses et ses bourbiers ! Vivement l’année prochaine

[Répondre à ce message]

> Espace de discussion TRANS 2007
20 juin 2007, par Hugues.B.   [retour au début des forums]

Félicitations pour cette magnifique organisation ! Comme d’hab, le deuxième jour a été un régal ! Hugues.B.

[Répondre à ce message]

> Espace de discussion TRANS 2007
20 juin 2007   [retour au début des forums]

Comme ’’dab’’, superbe WE, même avec les conditions météo du samedi qui ont donné du piquant à la ballade. Je ne vais pas m’étendre sur le plaisir que j’y ai pris, il est certain. Très bien organisé, bonne ambiance, etc..., etc.

Nous étions sept à participer à cette manifestation. En mon nom et en leurs noms, je veux surtout par ce message, remercier tous les bénévoles qui ont œuvré pour nous organiser cette randonnée. Sans eux rien ne serait possible. J’espère que tous les motards présents ce W.E. en sont conscients.

Malheureusement, il y en a qqs uns qui ne l’ont pas compris, et pour donner 2 exemples :

*je reprends le message de Marc à la sono (comme Il y avait peu de monde) : j’espère que LE ou LES soit disant motards qui ont ‘’dégeulassé ‘’ les toilettes dans la nuit de samedi à dimanche se cachent dans un trou de souris aujourd’hui.... C’est encore des bénévoles qui ont nettoyé leur ‘’mer...’’. Quand on n’est pas capable de ‘’chi..’’ dans le trou , on s’abstient de participer à une telle épreuve.).... En espérant que l’auteur(s) de ces faits lise ces lignes.

*Idem pour ceux qui ‘’ balancent’’ leur charbon de bois près du grillage avant de repartir dans leur superbe camping car .........

Puisque cela est demandé, mais à ne surtout pas prendre pour une critique, je ne n’en donne pas le droit, voici qqs idées : Si cette manifestation, génère qqs bénéfices, cela serait sympa d’en consacrer une partie pour remercier tous ces bénévoles qui ne font pas de moto (voyage, spectacle, etc....). ou d’ajouter 5€ à l’engagement, en précisant qu’ils sont réservés aux bénévoles.

Pour les inscriptions pourquoi ne pas pratiquer comme cela : 1ère semaine : membres du motoclub, 2ème semaine : membres motoclub + France, 3ème semaine membres motoclub + France + étrangers. Je n’ai rien contre les belges, (ils sont pour la plupart un bien meilleur esprit ‘’trans’’ que certains ‘’champions du monde’’ français...), mais ce ne sont pas eux qui viendront défendre la pratique de la ballade tout terrain lors des manifs organisées par le codevert ( je regrette d’ailleurs que l’on y soit si peu).

Encore merci à toutes et tous et à l’année prochaine j’espère...

Gérard L.

[Répondre à ce message]

  • > Espace de discussion TRANS 2007
    30 juillet 2007, par
    "FRITE" - Au ravitaillement Essence du samedi soir à Charleville.   [retour au début des forums]

    "Je n’ai rien contre les belges..." "mais ce ne sont pas eux qui viendront défendre la pratique de la ballade tout terrain lors des manifs organisées par le codevert"

    >>> Détrompe-toi Gérard, à Nancy l’an passé, il y avait un paquet de Belges avec Codever pour défendre leur loisir sur votre territoire. Ton dernier ravitaillement en essence le samedi soir à la pompe était également 50% Belge (N’ayant pas pu rouler cette année, j’ai changé de rôle pour une fois que j’en avais l’occasion).

    Je fais la Trans’ depuis 1997 ou qlq chose comme ça, avec un plaisir renouvelé chaque fois. Je ne l’ai manquée que quand vraiment je n’avais pas le choix et je serais vraiment très déçue qu’après 10 ans de fidélité, je doive y rennoncer car relégée à la queue pour mon inscription. Par contre, pour la plupart des Hollandais, ils le mériteraient bien. Car je confirme malheureusement : Toujours pareils à eux-mêmes : Sans gêne et sans scrupules, ils sont souvent désagréables, voire grossiers, dépassent tout le monde chaque fois qu’ils le peuvent (Contrôle technique, CP, franchissements, repas...) et ne respectent rien ni personne. C’est une vraie plaie. Après eux les mouches. A Libin, en Belgique (et ailleurs), c’était déjà comme ça. On espère vraiment que vous faites bien la distinction entr’eux et nous d’ailleurs, car je nous n’aimerions pas être considérés comme eux.

    Sinon, même sans avoir roulé, je n’ai entendu que des échos positifs, comme d’hab’. Sauf pour le temps. Pas de chance...

    Merci le MCCA pr mes potes qui ont roulé.

    [Répondre à ce message]

> Espace de discussion TRANS 2007
20 juin 2007, par did   [retour au début des forums]

Je tiens a remercier l’equipe et le president du m.c.c.m.a pour son organistion et sa convivialité ainsi que la meteo qui m’a douché tout le samedi gratuitement !!!!!!!! non ce fut un week end tres sympa et surtout tres bien organisé merci a tous

[Répondre à ce message]

> Espace de discussion TRANS 2007
20 juin 2007, par dimi   [retour au début des forums]

Bonjour à tous,

N’ayant pas rouler cette année mais en tendant l’oreille à chaque CP :

Encore une édition formidable !!!!!

Super le repas du samedi trés bon et bonne ambiance

Merci à tous les bénévoles

Par contre juste un petit point pour les personnes qui font l’assistance (n’est ce pas mes amis du Nord) mais le président me reconnaitra

je vous dit à l’année prochaine mais cette fois « dans la boue jusqu’au cou »

[Répondre à ce message]

> Espace de discussion TRANS 2007
19 juin 2007   [retour au début des forums]

UN GRAND MERCI AU MCCMA POUR UNE PREMIERE J AI TROUVER CA GENIAL COMME QUOI LES ON DIS SON PARFOIS VRAI ET A L ANNEE PROCHAINE

[Répondre à ce message]

> Espace de discussion TRANS 2007
19 juin 2007, par eric   [retour au début des forums]

super trans 2007 le flechage du samedi etait un peu juste pour le reste bravo a vous tous et a bientot sur la trans 2008 avec le soleil j’espere ps mon numero etait le 32 felicitation a vous bye bye

[Répondre à ce message]

> Espace de discussion TRANS 2007
19 juin 2007, par Franck Pauwels   [retour au début des forums]

Bonjour , ce fut ma cinquième participation à cette 16ème édition, et il faudra malheureusement attendre un an pour recommencer... Le tracé du dimanche était vraiment top, et la météo a suivi, par contre, samedi, le flèchage du début a généré pas mal de kilomètres supplémentaires pour un bon nombre de participants, peut-être à cause des averses qui rendaient la visibilité difficile ; Mais j’aurais vraiment mauvaise grâce à critiquer cela ; Par contre, et uniquement pour le bien collectif, j’ai deux remarques à formuler : pourquoi faut-il attendre midi passé le samedi pour démarrer ? La plupart des engagés sont présents à l’aube, et certains sont même déjà sur place la veille, il me semble que malgré le contôle et le brieffing, les premiers départs auraint pu avoir lieu vers 10h30, imaginez que certains sont rentrés bien après 20h00, et en écourtant par la route après le dernier cp ! Beaucoup s’en sont plaints autour de nous au repas du soir.....et le repas du soir , c’est ma deuxième remarque : entrée ok, fromage et dessert ok MAIS CETTE CHOUCROUTE !!! no comment, pensez à essayer un autre traiteur, et on ne parlera pas des mines constipées de son personnel....mais bon, pour ça on ne vous en veut pas, car il faut rendre à césar ce qui lui appartient, la transardennaise est de loin la meilleure balade enduro de l’année et toute l’équipe du MCCMA est à féliciter et mérite vraiment notre encouragement à tous quand on sait les énormes difficultés à surmonter pour NOUS concocter chaque année ce super week-end !!! Merci à tous. Franck et ses potes.

[Répondre à ce message]

> Espace de discussion TRANS 2007
19 juin 2007   [retour au début des forums]

Bonjour à tous et grand MERCI pour cette 16eme édition de la Trans. Un parcours bien corsé cette année mais ce fut un réel plaisir, merci à tous les gens du MCCMA pour nous avoir permis de passer un superbe week-end ! Rien à redire sur l’organisation, peut-être un départ plus tôt le samedi serait mieux, mais du reste que du bonheur.

Alors à l’an prochain.

Renaud (n°21)

[Répondre à ce message]

Trans Hard : les photos !
19 juin 2007, par Mich - OFF ROAD ADDICT #1   [retour au début des forums]
Trans Hard : les photos !

Quelques images valent mieux qu’un long discours...

http://www.ofroad.net/div_photo_enduro.asp ?Galid=43

http://www.ofroad.net/div_photo_enduro.asp ?Galid=44

Merci à toute l’équipe pour cette belle édition de la Trans... et à l’année prochaine !

Mich - OFF ROAD ADDICT #1

[Répondre à ce message]

> Espace de discussion TRANS 2007
18 juin 2007, par Gégé , OfroadAddict #17 ( Attert- Belgique)   [retour au début des forums]

Bonjour,pour moi c’était ma première Trans,et je dois dire que je suis comblé. Un très beau parcour,dans une région magnifique pour la pratique de la moto.Evidemment la météo du samedi à compliqué un peu les choses,mais c’est aussi cela que recherche "l’enduriste amateur" que je suis.Par contre le dimanche,le temps était idéal pour rouler.Un bien beau WE à garder dans ma mémoire,une bonne ambiance,et des organisateurs et "marschalls" bien sympathiques et dévoués à leur passion...seul petit bémol,le fléchage qui n’était pas toujours bien visible... En tout cas , j’attends la prochaine édition avec impatience... Encore bravo pour cette organisation à tout le monde.

[Répondre à ce message]

> Espace de discussion TRANS 2007
18 juin 2007, par arno   [retour au début des forums]

C’etait encore une superbe trans !!!!!!!!

Petits hics(on en a deja discuté à la buvette samedi soir :-) avant de sortir par la petite porte !!!!) :

*Ce serait bien d’avoir 2 ou 3 points chauds par jour pour les accompagnateurs

*on a perdu pas mal de temps dans le premier bouchon pour finalement faire demi tour.Ce serait pas possible de partir plus tot le samedi pour eviter de rentrer par la route apres le dernier cp comme cette année ?Ou alors faire des vagues de depart de 150 moto(environ)et laisser 1demi heure entre chaque vagues pour que les bouchons se decantent.Apres,c’est que ça decalle toutes l’organisation......(ce n’est qu’une idée.....)

*le marquage à certaines intersections

*il etait temps d’arriver au ravitaillements(presque à sec à chaques fois)

Autrement,l’organisation etait top,les repas plus que corrects,tout le monde tres sympa,bonne ambiance.........top quoi !!!!!!!

Merci pour tout et à l’année prochaine !!!!!!!!!!!

[Répondre à ce message]

> Espace de discussion TRANS 2007
18 juin 2007, par camus patrick n°171 en 2007   [retour au début des forums]
espace de discussion trans 2007

boujour a tous les organisateurs de la trans qui comme dab ont du bosser dur pour l organisation de ce wk, moi ca fait au mois 10 ans que je la fais suivant les annees ou je suis dispo, mais une seule reproche a faire ;elle n est pas facile a realiser je pense pour vous mais si possible change un peu votre circuit car une fois a l endroit et une fois a l envers au bout d un moment c plus du tout cool . ci bien que l annee prochaine je ne pense pas revenir nous allons aller voir plus loin les autre circuit et on reviendra peut etre plus tard. mais quand meme chapeau bas et bon courrage, a plus. ps : cette annee on etait encore un groupe de 7 motos.

[Répondre à ce message]

> Espace de discussion TRANS 2007
18 juin 2007, par cottin pol-henri   [retour au début des forums]

J’ai participé à cette transardennaise pour la première fois cette année, j’ai trouvé cette balade magnifique et fort technique, ce que nous avons bcp de mal a trouver cher nous en belgique.. Je félicite toutes l’organisation et les bénévoles qui ont contribuée à la réalisation de cette trans..

Grand merci et à l’année prochaine

pol-henri

[Répondre à ce message]

  • > Espace de discussion TRANS 2007
    5 juillet 2007   [
    retour au début des forums]
    Nous sommes 4 Ardennais (Laurent en 400 WRF, Jean Marc en 520 KTM, Eric en 400 XR et moi en 250 WRF) à nous retrouver parmi 500 participants venus de France, mais aussi de Belgique et de Hollande sur le Parc des Expositions de Charleville-Mézières. Impressionnant, des motos d’enduro partout, elles sont nickels et certaines sont neuves ! Il est 8h00, nous nous retrouvons dans la longue queue du contrôle technique. Premier souci, Jean-Marc avec son guidon sans barre, n’a pas de mousse, et on apprends qu’il ne pourra pas passer comme ca. Montage in extremis, d’un bout de mousse offert par un particpant qui connaissait le même problême. Ca y est nos 4 machines sont passées et nous nous voyons attribuer un beau numero sur nos plaques phares. Eric, 1er numéroté récupère le n° 72, Jean Marc a quelques longueur le n°79, Laurent le 81, et moi, je m’intercale avec le n°80. Nous allons ranger et aligner nos motos dans le parc. Que c’est beau à voir 500 motos, venues de différents horizons et si bien rangées. Puis, nous prenons, aussi, notre panier casse croute, et allons repérer le tracé affiché sur une carte à l’extérieur, avec le repérage des différents CP à retenir pour les ravitaillements des hommes et des motos .Le parcours sera à l’inverse de l’année derniere. Puis, nous allons nous installer dans le grand hall du parc, ou nous est servi, café ou chocolat et croissants, en attendant tranquillement le briefing de 11heures ou l’on nous explique les consignes à respecter, le tracé, les n° d’urgence en cas de problème. Il est 11H15, c’est l’heure du départ de la parade : tour d’environ 6 km, dans les rues de Charleville-Mézières, sous une pluie énorme qui ne s’arrete pas de tomber. Ca y est la couleur est donnée : ca sera pluie et boue pour presque toute la journée. Ca s’annonce GALERIEN comme rando... Ca y est, c’est le vrai départ, il est 12h30, et nous demarrons par 2 petits Km de route, direction Aiglemont et c’est parti. Il y a de la boue partout, les chemins sont hyper gras et tres glissants. Et c’est le 1er embouteillage dans un single track. Il paraît qu c’est infranchissable 1 km plus loin,demi tour pour tout le monde, pour rejoindre la Grandville et ca y est nous rencontrons nos 1ers bourbiers infinis, nos lunettes sont maculées de boue, nos habits sont trempés, certains prennent même des bains de boue (Eric pour n’en citer qu’un !). C’est l’enfer et nous n’avons fait que 20 km. Nous passons à Gernelle devant chez les beaux parents, juste le temps pour Eric de se rincer un peu au jet d’eau (il est déjà 14h20), et la pluie continue à tomber direction la région du Sedannais. Nous ne voyons pas à 20 mètres, la visibilité est quasi nulle. Nous nous arretons tous les 5 km pour essayer de nettoyer nos lunettes, avec un mouchoir à papier completement détrempé. Pour ma part, j’ai retiré mes lunettes et je roule sans. Je prefere la pluie, le vent dans les yeux, plutot que de rouler à l’aveugle. Nous roulons sans nous arreter, car la vitesse moyenne est relativement lente ( inférieure à 15 km/h), et l’arret aux CP, et juste consacré au strict minimum, barre de céréales et eau pour les hommes, essence pour les motos. Nous quittons la région sedannaise et Bazeille à 17h15. Le temps ne s’améliore pas, le vent se mèle à la pluie, et nous sommes transis de froid, nos blousons sont trempés et nos visages laissent transparaitre une certaine fatigue, lié à une concentration de tous les instants. La moindre petite montée devient une patinoire de glaise. Le moindre passage légèrement technique, devient une difficulté enorme, nous ne comptons plus les bourbiers toujours aussi longs et profonds remplis d’eau et de gadoue à passer les jambes en l’air, à l’equerre de la moto, car les ornieres sont si fines, si hautes et pas plus larges qu’une moto. Nous avons mal aux abdos, mais nous n’avons pas le choix, il faut finir. Parfois, nous rencontrons des motos fumantes callées ou tankées dans les bourbiers, des gars vautrés dans des marres d’eau, d’autres sur le coté, épuisés, attente desespérement de l’aide, qui souvent ne vient pas, car s’arreter dans ces conditions, c’est aussi se condanner. C’est l’enfer Ardennais...Nos machines nous parraissent peser le double du poids habituel. Ca y est nous arrivons au dernier CP, nous sommes une bonne quizaine, et il est presque 19 h. Les responsables du CP nous indiquent que nous sommes trop en retard, et nous recommande fortement de prendre la route jusqu’au ravitaillement essence à l’entree de Charleville. Eric et moi, épuisés et transis de froid, decidont d’encadrer le groupe jusqu’au ravitaillement (soit une vingtaine de Km plus loin) Laurent et Jean Marc, non satisfait à se résigner, décident de continuer la Transardennaise par les bois. Nous nous retrouvons, il est environ 20h20 au Parc des Expositions. Jean Marc rentre aussitôt chez lui nettoyer et parquer sa moto chez lui, Eric laisse sa moto au parc et rentre directement à la maison. Laurent et moi, laissont nos motos dans le parc dans l’état, et allons prendre une bonne douche méritée, puis aller se restaurer au Parc, il est déjà 21h45. Nous nous installons à table avec BVR et FRITE, qui malheureusement, ne peuvent pas participer à la Trans cette année. Pour FRITE, pépins physiques, et BVR, invité à un mariage. Nous passons une bonne mais courte soirée ensemble (environ 1h30), car la fatigue nous gagne vite, et nous savons que le parcours du dimanche est plus long mais surtout plus dur que celui du samedi. Après avoir dévoré comme un orgre, l’excellente choucroute préparée par le MCCMA (club de Charleville organisateur de la Trans), il est minuit et il est temps d’aller se coucher. Après avoir avalé un sachet d’aspégic , je m’endort comme une masse Le réveil sonne déjà, il est 7 heures du mat. Je m’étire dans mon lit, et curieusement, je ne ressent quasiment aucune douleur musculaire. Est ce que la préparation physique démarée il y a un mois, porterait elle ses fruits ? Je me lève préparer mon petit déjeuner acompagné d’un bon café, un pain au chocolat et d’une barre de céréales. Je remplis mon camelbac d’eau et de vitamine « made in Décathlon », et me voilà prêt pour redemarer la Transardennaise, conflé à bloc. Il est 7h45 heures quand je monte dans l’Ax rejoindre Laurent devant le Parc, arrivé à 8 heures. Nous allons enfiler notre tenue de combat qui ont eu le privilège de sécher toute la nuit dans un local surchauffé. Nous allons rejoindre nos motos rangées dans le parc, toutes aussi sales les unes que les autres et qui ont passées la nuit au frais et sous une pluie battante... J’essaie de démarrer mon 250, qui je l’avoue à connue quelques difficultés à démarrer. Je rejoins Laurent qui a déjà pointé sa sortie, attendre nos 2 compères qui se font prier au départ. Enfin, nous sommes à nouveau réunis pour une nouvelle aventure longue de près de 190 km. Les visages sont marqués de la veille, mais la volonté de chacun et le soleil qui pointe le bout de son nez, laisse présager une belle journée. Il est déjà 8h45, quand nous partons, donc quasiment dans les derniers. Laurent, le plus véloce des 4, nous a prévenu, veut rouler à sa main (sans forcement nous attendre) Nous restons ensemble, sur la partie bitume, jusqu’à l’apparition des 1ers sentiers dans les alentours de Warcq. Ca y est Laurent s’est déjà envolé, nous ne le reverrons plus... Et comme à mon acoutumé, je ferme la marche de notre groupe restraint de 3. Le depart est assez tranquille, surtout que le temps est nettement plus clément que la veille... Ca y est, nous rencontrons les 1eres difficultés. Les grimpettes sont plus raides, et les descentes plus folles que la veille. Je laisse partir mes 2 compagnons, plus en forme que moi, car au bout de 30-40 km, je commence à ressentir la fatigue de la veille. Ca ne fait rien, je m’inserre dans de petits groupes pour rouler avec eux. Le temps d’un CP, pour retrouver Eric et Jean Marc, pour leurs signaler que je n’ai plus de frein arriere. Nous venons de faire à peine 50 km, je me tate pour abandonner, Un petit coup d’œil a 3 sur mon etrier et mes plaquettes arriere, dont il est difficile de voir quoi que ce soit, au vue de la boue et de l’herbe qui est collé dessus. C’est décidé, je n’arrete pas encore, il me reste mon frein avant et mon frein moteur. Nous repartons tous les 3, aucune nouvelle de Laurent, qui à notre avis est loin devant, s’éclatant comme un jeune fou, sans ses 3 freins moteur... Eric et Jean Marc passent devant moi, et roulent à leur rythme, je ferme encore une fois la marche. Les dificultés s’enchainent, il faut pafois si reprendre a 2 ou 3 fois, dans des montées infernales. Le terrain est glissant, la terre meuble, les racines glissantes, et les pieges nombreux. Les bourbiers sont longs, mais aucun ne me resistent : aucun calage, aucune chute, ce qui me facilite la tache. Je rigole, quand je vois des gars me doubler a fonds de balle, et 20 mètres plus loin se vautrer dans un bourbier sans fonds. Je rencontre de nombreux pilotes à coté de leur moto, dans l’attente d’un remorquage suite un problème technique, d’autres sont assis à coté de leur machine, rongés par la fatigue. Et moi, insousciant, sans frein et avec un ralenti qui me joue aussi des tours, je continue à mon rythme tranquillement mon bonhomme de chemin.Ma devise : Menager sa monture, c’est aussi préserver son homme... Ca y est il est presque 14 heures, quand j’arrive au CP prendre mon casse croute. Je rejoins Jean Marc et Eric qui finissent de manger, et j’entrevois « Le Laurent volant » qui chevauche deja sa monture, pour repartir de plus belle. Je profite de cet instant de repos, pour m’enfiler le cassecroute, un coca, et remplir mon cameback qui commencait à être bien sec. Nous prenons le temps de discuter un peu, et décidons de rouler ensemble. ¾ heure de pause, un peu plus pour eux, et nous voilà reparti pour l’aventure, avec un seul objectif dans nos esprits : terminer coute que coute. Je pars pour une fois le 1er en temps qu’ouvreur (ce n’est pas dans mes habitudes). Le repas m’a redonné des forces suffisantes, j’ouvre les gazs un peu plus que d’habitude, je ne me retourne pas de trop, sachant que mes 2 acolytes doivent me sucer le pneu arriere. Au bout de 3-4 Km, je décide de me retourner et aucun des 2 ne me suivent. Serais je devenu bon, ou simplement plus rapide qu’eux ? A la lumiere d’un chemin, je décide de couper le moteur pour les attendre. Au bout de 5 bonnes minutes, Eric et Jean Marc apparaissent. Jean Marc tire une tronche épuisée, il n’arrive pas à de débarrasser d’une migraine pesante, sans doute liée à la fatigue. Prudent, il décide de continuer par la route, et de rentrer tranquillement. Eric et moi, très fatigués également, décidont de continuer l’aventure. Et quelle aventure ! Et nous voilà repartit pour la difficulté des difficultés : La tourbiere : longue de 300-400 mètres, je me souviens y avoir laissé des plumes l’année précédente avec mon 250 KLXR. Eric part le 1er, assure comme un malade sur les ¾ de la tourbiere, et comme à son habitude retrouve ejecté de son 400 XR et finit par se vautrer dans un tas de boue. Tout comme lui, je m’avale sans probleme les ¾ de la tourbiere, et quasiment à son niveau ma WRF se retrouve tankée et bloquée dans une orniere large comme le pneu avant de ma moto et d’une profondeur recouvrant le haut de mon kick. Impossible d’avancer, la roue arriere tourne dans le vide et impossible de la bouger de droite vers la gauche. Je décide alors de filer un coup de main à Eric à remonter sur sa moto et se sortir de ce petrin. Une fois sa moto dégagée, Eric vient m’aider à dégager ma moto, en la couchant une fois à droite, puis une fois à gauche, puis la dégager complétement de l’orniere, pour repartir juste à coté. Miracle, ca c’est relativement bien passé pour tous les 2(BVR, tu m’avais expliqué la veille que la grosse quantité de pluie qui s’etait abattu sur la région, devait rendre la tourbiere plus accessible aux pilotes. Je confirme : tu avais entierement raison). Par contre, quelques pilotes attendront la dépanneuse, la tourbiere aura encore fait ses victimes cette année. Quelques kilomètres plus loin, nous arrivons à un CP, pour manger une barre, boire un peu, pour Eric tailler la bavette avec une controlleuse sur les mérites des motos de route. N’étant pas mon sujet de prédilection, je vais m’asseoir à coté de 2 Belges, fatigués, motos HS, mais heureux d’avoir participé à la Trans. J’en profite pour demander au contrôle des nouvelles du n°81 (Laurent), et ils nous répondent qu’il n’a pas pointé son passage. Je suis étonné tout comme Eric, l’aurions nous dépassé, peu probable, auraient ils oublié de le pointé, impossible me répondent ils, l’option abandon se profile, sans plus de réponse. Nous resterons dans le flou jusqu’à notre retour. Ca y est, il faut repartir, la rando n’est pas fini et comme nous ne sommes pas dans les 1eres, il ne faut pas trainer. Encore des bourbiers, des mares à canards, des grimpettes, des descentes. Nous doublons encore des concurrents épuisés, des motos hors course. Et pour nous tout continue d’aller, sauf qu’Eric a de plus en plus de mal à kicker sa moto (fatigue) et moi de plus en plus de dificulter à tenir debout sur ma WRF (fatigue aussi) Nous arrivons, sur une descente abrupte, avec un virage en épinble combiné d’un dévers pointant vers le vide. Eric se lance dans la pente, se loupe complétement et reste couché a coté de sa moto, sans bobo, mais raide fatigué. Je m’élance à mon tour, à pas de souris, bloquant légérement mon frein avant (pas evident).J’arrive à rejoindre, j’arrive à passer le ruisseau et à enquiller dans la foulée la grimette courte mais raide qui nous amène directement sur un bout de route. Je redescent à pied, donner un coup de pouce à mon collègue de fortune. Nous positionnons difficilement la moto dans le ruisseau, Eric redemarre difficilement sa moto, et finallement arrive à se sortir pas trop mal de ce piege... Il est déjà tard, et nous arrivons à un nouveau CP pour le dernier ravitaillement moto. Il nous est dit que nous avons fait le plus dur, et qu’il nous reste une trentaine de bornes à couvrir, sans grandes difficultés. Facile à dire, quand on est raide-cuit. Nous ne rencontrerons plus de grands bourbiers, ni de grandes montées glissantes ou caillouteuses, mais des chemins parsemés d’ornieres. Pour moi, ca devient tres difficile, la pluie commence à tomber, et nous arrivons au dernier CP à Nouzonville, plus un chat. Nous devons être même derriere les motos balais, un reccord... Ca ne fait rien, il est au alentour de 20 heures, et nous continuons notre bohomme de chemin. Notre unique ojectif = TERMINER Il doit rester environ 3 km à parcourir, j’ai du mal à conduire ma moto debout, mes jambes ne me tiennent plus, la moto part de droite à gauche. Quand tout à coup, je chute non méchament. La moto tombe sur moi, et d’un seul coup, et dans la chute ma jambe se tord. Une forte douleur envahie l’ensemble de ma jambe droite, du genou au pied. J’essaie aussitôt de me redresser, et c’est impossible, la douleur est trop importante. Je pense tout de suite à l’entorse du genou. Eric, est loin devant moi, j’espere qu’il va revenir m’aider, car je ne peut pas me relever et prendre appuis sur ma jambe droite. Assis dans les blés, j’attends patiement 5 minutes, et je vois Eric au loin faire demi tour. Ouf, il ne me laisse pas tomber. La pluie commence à tomber, je me relève difficilement avec son aide, et il relève ma moto, m’aide à monter dessus, cale mon pied endolori sur le cale pied, et je repart à moins de 10 à l’heure, ratraper la route à Montcy, pour rejoindre le Parc. Ca y est nous avons fini la Transardennaise, et affolé tous le monde qui nous attendaient. A l’arrivée, diagnostic, de ma blessure = entorse du genou. Le lendemain, il me sera trouvé une déchirure musculaire du mollet sur plus de 10 cm. Immobilisation de la jambe pendant 4 semaines. Maintenant avec un certain recul, je peux dire que ce fut difficile physiquement, parfois extenuant, et qu’il est necessaire, d’avoir une excellente condition physique. VIVEMENT L’EDITION 2008

    [Répondre à ce message]

< Le Tout Terrain < Enduro Promenade < La TRANSARDENNAISE 2007
:: Accueil :: Accueil :: Actualités :: Archives :: Le Tout Terrain :: Vente/Achat ::
Moto Club de Charleville-Mézières en Ardennes